vendredi 19 juillet 2019

Toute une vie et un soir d'Anne Griffin

"Le grand amour, celui qui s'accroche à tes os, s'enfonce sous tes ongles, aussi difficile à faire partir que la terre incrustée depuis des années. Quand il est plus là...c'est comme si on t'avait arraché un bout de toi. Tu te retrouves la peau à vif, sans défenses, avec ton sang qui dégouline sur la moquette neuve."


Éditions :
 Delcourt
Parution VF & VO : 2019
Genre : Contemporaine
Titre VO : When All Is Said
Traduction : Claire Desserrey
Pages : 265

Résumé :
Un soir, cinq toasts et toute une vie...

Dans une bourgade du comté de Meath, Maurice Hannigan, un vieux fermier, s’installe au bar du Rainsford House Hotel. Il est seul, comme toujours – sauf que, ce soir, rien n’est pareil : Maurice, à sa manière, est enfin prêt à raconter son histoire. Il est là pour se souvenir – de tout ce qu’il a été et de tout ce qu’il ne sera plus. Au fil de la soirée, il veut porter cinq toasts aux cinq personnes qui ont le plus compté pour lui. Il lève son verre à son grand frère Tony, à l’innocente Noreen, sa belle-sœur un peu timbrée, à la petite Molly, son premier enfant trop tôt disparu, au talent de son fils journaliste qui mène sa vie aux États-Unis, et enfin à la modestie de Sadie, sa femme tant aimée, partie deux ans plus tôt. Au fil de ces hommages, c’est toute une vie qui se révèle dans sa vérité franche et poignante… Un roman plein de pudeur et de grâce qui contient toute l’âme de l’Irlande.

Mon avis :
Je dois dire que le premier chapitre m'a fait très peur, dans le sens où je n'ai pas du tout accroché, non seulement parce que je ne suis guère friande des récits à la deuxième personne mais aussi parce que je n'éprouvais qu'un intérêt tout juste poli pour ce début que j'ai trouvé très ennuyeux. Par bonheur, je me suis ensuite sentie complètement happée par l'histoire, dès que la ronde des toasts a commencé en fait...

Le narrateur, Maurice Hannigan, au soir de sa vie, se rend dans le bar du seul hôtel de la bourgade (et qui semble revêtir une importance particulière à ses yeux) pour porter un toast aux cinq personnes qui ont le plus compté dans sa vie. Cinq toasts et quatre alcools liés à l'histoire de ces cinq personnes... Maurice, 84 ans, se met à retracer sa vie en s'adressant à son fils qui vit aux Etats-Unis depuis plusieurs années. Il égrène ses regrets, sa révolte face à la misère de sa famille, à l'exploitation et aux deuils qu'elle subit, son désir de revanche... 

La construction est plutôt originale et ne suit pas forcément l'ordre chronologique de l'histoire mais fait des allers-retours dans le temps, nous obligeant à reconstituer progressivement le puzzle de sa vie... avec en filigrane le mystère lié à cette fameuse pièce en or qui sert de fil conducteur. Maurice s'exprime avec beaucoup de pudeur pour parler des siens mais on ressent l'amour immense et inconditionnel qu'il a pour eux ! Bref, une histoire passionnante et poignante avec des personnages fort attachants et dignes jusqu'au bout...

Je remercie Babelio et les éditions Delcourt pour cette découverte ! 

En plus, l'objet-livre en lui-même est vraiment très beau...





D'autres avis : Livraddict ♦ Babelio ♦ Booknode ♦

samedi 18 mai 2019

Sous le vent du monde, tome 1 de Pierre Pelot - Qui regarde la montagne au loin

"La nuit léchait les hautes herbes et les feuilles acérées des arbres de sa langue bleue paresseuse. De loin en loin, montait l'appel d'une bête, le cri saccadé d'une autre, entre les gloussements d'oiseaux qui glissaient et rebondissaient dans les branches."


Éditions :
 Folio
1ère parution : 1996
Genre : Préhistorique
Saga : Sous le vent du monde
Pages : 344

Résumé :
A l'est de l'Afrique, au bord d'un grand lac que fuient les pluies, 1,7 millions d'années avant notre ère, Nî-éi, une jeune femme " différente des autres femmes ", rencontre Moh'hr, " celui qui regarde la montagne au loin ".
Nî-éi, rejetée par son clan parce qu'elle porte la marque du grand sh'ohr (la panthère noire), a dû se mettre en marche sur la terre inconnue. Moh'hr, lui, a quitté les siens pour partir à la recherche de la grande montagne qui cache les nuages. Ils sont, sans le savoir, à la source des hommes. Mais s'ils parlent, ce ne sont pas les mêmes mots.
S'ils pensent le monde, ce ne sont pas les mêmes images. Jusqu'à ce qu'ils découvrent une émotion inconnue et un bruit étrange qui bat dans la poitrine. Alors ils feront ensemble un morceau du chemin, sous le vent du monde qui roule et les emporte.

Mon avis :
Ce roman met en scène différentes races d'hominidés, les Homo rudolfensis et les Homo Habilis qui ont cohabité entre 2,3 millions et 1,8 millions d'années... ce qui est assez vertigineux quand on y pense ! Mais plus incroyable encore, c'est que l'auteur arrive complètement à nous immerger à cette très lointaine époque ! Sans nous épargner les moments durs (comme la description terrible de la mort d'un nouveau-né) ou les détails des corps soumis à leurs besoins naturels, aux efforts qu'ils fournissent ou aux odeurs qu'ils dégagent. On se met à vivre aux côtés de ces hommes préhistoriques dont on ressent parfaitement le tumulte des pensées, le cheminement de leur réflexion, leur curiosité sans cesse en éveil face aux mystères de ce monde dans lequel ils vivent et qu'ils tentent de comprendre. C'était rude, passionnant, émouvant, mais drôle également à certains passages.
L'écriture est souvent d'une très grande poésie, toujours très imagée, très sensorielle. Mais elle est aussi assez ardue à certains moments, car l'auteur a réinventé le langage de ces hommes préhistoriques, et ce langage diffère selon le clan en présence. Le lecteur s'amuse donc à tenter de comprendre le sens des paroles des protagonistes, qu'il devine parfois.
Comme vous le devinez, j'ai adoré cette lecture, et je compte bien continuer cette saga passionnante !







D'autres avis : Livraddict ♦ Babelio ♦ Booknode ♦
Challenges : Les 12 thèmes de A-Little-Bit-Dramatic - La Guerre du feu

vendredi 17 mai 2019

Meurtres au Potager du Roy de Michèle Barrière

"La brume s'élevant du lac des Suisses donnait au Potager une allure spectrale."

Éditions : Le Livre de poche
Collection : Policier

Parution : 2010
Genre : Polar historique
Pages : 379

Résumé :
Château de Versailles, mai 1683. La mode est aux jardins. Louis XIV raffole des légumes primeurs : asperges, petits pois, melons... Au Potager du Roy, puis chez un maraîcher du quartier de Pincourt à Paris, des champs de melons sont vandalisés, des jardiniers assassinés. L'existence d'un complot ne fait aucun doute. Benjamin Savoisy - premier garçon jardinier du Potager - mène l'enquête dans les coulisses de Versailles, où officient cuisiniers et maîtres d'hôtel.
Elle l'entraînera jusqu'en Hollande, grande puissance coloniale réputée pour son commerce. Saura-t-il déjouer les manoeuvres de séduction, percer à jour les traîtrises ? Dans ce quatrième tome des aventures de la famille Savoisy, Michèle Barrière mêle une fois encore avec bonheur histoire, gastronomie et intrigue policière.

Mon avis :
J'avais hésité entre ce livre-là et Souper mortel aux étuves du même auteur, se déroulant au XIVè siècle, mais seul le premier figurait à la bibliothèque de ma ville.
Autant le dire tout de suite : je ressors assez mitigée de ma lecture même si dans l'ensemble je l'ai plutôt appréciée. J'ai beaucoup aimé la description des jardins du roi, du conflit larvé entre jardiniers du Potager et ceux du château, les détails historiques et gastronomiques, mais j'avoue que j'ai parfois - surtout vers la fin - sauté plusieurs paragraphes qui ressemblaient trop à un inventaire des mets et des fêtes royaux (je fais par exemple allusion aux discours sans fin de Rolland et Audiger sur la boustifaille et leurs souvenirs des fêtes royales ou princières qui finissaient par devenir très indigestes...).
Par ailleurs, certains procédés pour nous donner des informations historiques ne semblent pas naturels car ils passent par des dialogues extrêmement longs. En outre, on devine très vite l'identité du comploteur principal, et l'intrigue est desservie par quelques rebondissements auxquels on ne croit pas une seconde. Et que dire du personnage principal, Benjamin Savoisy ? Il m'a vraiment paru antipathique à force d'être naïf et borné.

Pour conclure, j'ai aimé l'approche originale de l'auteur de nous parler de la Cour du roi à travers l'envers du décor, on apprend plein de choses sur la gastronomie de l'époque et des pays voisins, sur la manière d'achalander la table royale. Le livre n'est pas non plus dénué d'humour et j'ai beaucoup ri aux anglicismes de Lord Chasclith. Par contre, l'intrigue policière n'est qu'un prétexte et ne m'a guère convaincue. A la fin du livre nous sont données quelques recettes de l'époque...
D'autres avis : Livraddict ♦ Babelio ♦ Booknode ♦
Challenges : Les 12 thèmes de A-Little-Bit-Dramatic

mercredi 10 avril 2019

Hors-la-loi, tome 1 de N.R. Davoust - Vaughn

"Le canyon résonnait des bruits de sabots du cheval qui arpentait difficilement ses pans rocailleux."

Éditions : Amazon
Parution : 2018
Genre : Romance historique
Format : Kindle 
Pages : 136

Résumé :
1858, Colorado.
Cassie s’occupe seule de son ranch depuis la mort de sa famille, et mène une vie sans heurt malgré les visites régulières d’un voisin plein d’amertume, qui n’a de cesse de vouloir la chasser de ses terres.
Le jour où elle découvre un inconnu gravement blessé et armé jusqu’aux dents, deux choix s’imposent alors à elle : le laisser mourir pour éviter les problèmes, ou prendre le risque de le soigner pour qu’il reprenne sa route.
Un homme que le passé violent finira par rattraper. Il devra alors, à son tour, choisir : fuir ou faire face. Cassie n’aurait jamais pu imaginer à quel point sa vie allait basculer. Elle n’imaginait pas, non plus, les tourments et le danger que cet inconnu allait ramener avec lui.

Mon avis :
J'ai toujours adoré regarder les westerns, et ce depuis ma plus tendre enfance. Malheureusement, je suis peu souvent tombée sur ce genre-là dans la littérature, et ces rares fois ont été un peu mitigées (à part pour la romance de Pauline Libersart avec son Homme de la Sierra...). Bref, l'extrait  de Hors-la-loi lu sur Amazon m'a convaincue de renouveler l'expérience et j'ai bien eu raison ! J'ai lu ce livre d'une traite, emportée par l'intrigue. On se sent complètement immergé dans l'histoire, dans une ambiance saturée de menaces. L'auteure prend le temps de poser son histoire, tout comme ses deux personnages pour s'apprivoiser. J'ai vraiment apprécié cet aspect-là du roman, où les non-dits entre les deux héros sont plus éloquents que les mots. Leur relation évolue en parfaite cohérence avec leur vécu et leur caractère. Vaughn paraît d'emblée très mystérieux... et très dangereux, et il le restera longtemps à nos yeux. On se demande ce qui a provoqué cette vie de fuite parsemée de morts. La révélation sur l'origine exacte de sa vie d'errance n'en est que plus poignante ! Cassie, quant à elle, est une femme courageuse et désespérément solitaire, ce qui fait d'elle une proie facile pour son voisin, un homme sans scrupules qui veut la dépouiller de sa terre. Ses perspectives d'avenir ne semblent guère réjouissantes. Malgré cela, elle ne baisse pas les bras et a choisi de résister coûte que coûte.
Et la fin est non seulement très surprenante pour une romance mais également très bien trouvée !
J'ai maintenant hâte de lire le tome 2...

Malgré les qualités certaines de l'ouvrage, j'ai noté quelques incohérences dont je ne peux pas parler ici sous risque de spoiler l'intrigue. Il reste également quelques fautes d'orthographe mais moins que dans certains livres que j'ai lus ayant bénéficié d'une maison d'édition !





D'autres avis : Livraddict ♦ Babelio ♦ Booknode ♦
Challenges : Les 12 thèmes de A-Little-Bit-Dramatic -

mercredi 30 janvier 2019

Challenge des 12 thèmes organisé par A-Little-Bit-Dramatic (session 2019)


Comme j'adore le challenge d'A-Little-Dramatic, je n'ai pas pu résister à l'idée de le retenter. Je me souviens que je m'étais beaucoup amusée lors de ma première participation... même si j'avais abandonné à plus de mi-parcours !


Durée :
du 1er janvier  au 31 décembre 2019

Inscriptions :

Principe :
Lire un livre correspondant au thème du mois !

Les thèmes :

Janvier :
 "All you need is love"
→ un roman qui met en avant une histoire d'amour
Mon choix :x :
Hors-la-loi, tome 1 : Vaughn de N.R. Davoust

Février :
"Pics, sommets, cols et glaciers "
→ c'est l'époque des sports d'hiver ! Et si on partait à la montagne avec notre lecture de février ?
Mon choix :
Sous le vent du monde, tome 1 : Qui regarde la montagne au loin de Pierre Pelot


Mars :
"Masterchef"
→ nous lirons un livre où il est question de nourriture ou d'un métier en rapport avec l'alimentaire
Mon choix :
 

Avril :

"Ménage de printemps"
→ un livre qui prend la poussière depuis trop longtemps dans notre PAL
Le chant d'Achille de Madeline Miller

Mai :
"Mémoires"
→ des mémoires, une autobiographie ou une biographie
Mon choix :
Les Borgia d'Ivan Cloulas


Juin :
"Preux chevaliers"
→ et si nous partions au Moyen Âge avec notre lecture de juin ?
Mon choix :
La reine étranglée de Maurice Druon - Les Rois Maudits, tome 2

Juillet :
"Ohé ohé Matelots !"
→ un livre en rapport avec l'eau et la mer, que ce soit le titre, l'intrigue ou la couverture
Mon choix:
L'île des perroquets de Robert Margerit

Août :
"Petit, tout petit bikini "
→ un petit livre, de moins de 200 pages
Mon choix :
L'homme semence de Violette Ailhaud


Septembre :
"Didascalies"
ce mois-ci, nous lirons une pièce de théâtre
Mon choix :


Octobre :
"SPQR"
→ un livre (roman, BD, manga, peu importe) qui se passe à l'époque de la Rome antique
Mon choix :
Et ton nom sera Vercingétorix de François Migeat & Philippe Madral

Novembre:
"Sherlock"
→ si nous lisions un roman policier ? 
Mon choix :
Dans l'ombre de la reine de Fiona Buckley - Les Enquêtes de Dame Ursula Blanchard, tome 1

  Décembre :
"Voyage chez Baba Yaga"
→  un livre en lien avec la Russie (qui s'y passe ou bien le livre d'un auteur russe)
Mon choix :
La gouvernante française d'Henri Troyat