mercredi 31 octobre 2012

Challenge "Où sont les hommes ? " A la recherche du prince charmant... proposé par Miyuki

Voilà un challenge bien alléchant... A défaut d'exister dans la vie réelle, les princes charmants existent-ils dans la littérature ? ^^

Mais je laisse Miyuki expliquer son challenge :

Challenge "Où sont les hommes ? " A la recherche du prince charmant... (jusqu'au 14 juillet 2013)

 

 

Je me suis rendue compte récemment que je lisais peu de livres écrits par des hommes ou ayant pour héros un homme. Ça m'a fait penser qu'il était temps de rééquilibrer les choses et de me lancer à mon tour dans l'utopie de la parité hommes/femmes. De là, a germé la petite idée qui suit ...

Le principe : lire autant de livres que possible dont l’auteur est un homme et/ou dont le héros principal est un homme. Quand je dis "homme", je vise large, comme je lis beaucoup de romans jeunesse, les ados sont aussi pris en compte, après tout, y a pas de raison ! Je précise aussi que pour les livres dont une femme est l'héroïne, mais qu'un homme est omniprésent tout au long du roman, ça compte aussi (exemple : "Irrésistible alchimie", la saga des "Anges déchus", "Queen Besty", "L'Appel de l'ange", etc.).

Pas de genre pré-défini, tout est accepté : littérature, polar, bande dessinée, manga, conte, … Aucune restriction ! Le seul but est de se faire plaisir.

Les catégories :

Petit homme
 : de 1 à 3 livres à lire

Ado rebelle : de 4 à 10 livres à lire
Prince charmant : plus de 10 livres à lire 

Vous avez bien évidemment la possibilité de changer de catégorie en cours de route, mais n’oubliez pas de m’en informer !

Il y a aussi un petit concours en parallèle de ce challenge ...

Challenge "Où sont les hommes ? " A la recherche du prince charmant... (jusqu'au 14 juillet 2013)

J'aime beaucoup échangé autour de mes lectures avec mes copinautes et je me suis rendue compte qu'au fond, nous étions presque toutes membres du "gang des midinettes", alors, je me suis dit que l'on pourrait profiter de challenge pour élire à la fin le héros de roman qui se rapproche le plus du "prince charmant". Pour ce faire, à la fin du challenge, parmi vos lectures, il vous faudra proposer un candidat à ce titre et expliquer pourquoi il mérite d'être élu. Ensuite, on soumettra les candidats de chaque participant au vote et celui ou celle qui l'aura proposé aura une petite surprise dans sa BAL par la suite. Qu'en dites-vous ?

La durée : 1 an.
Du 14 juillet 2012 au 14 juillet 2013.

Les obligations (oui, il y en a quand même un petit peu …)

-    me faire parvenir régulièrement le lien vers vos lectures à la suite de ce topic ou sur mon blog
-    intégrer le logo du challenge dans vos chroniques

Pour vous inscrire, il suffit de m’indiquer à la suite de ce topic le lien vers votre billet d’inscription. Pour ceux qui n’ont pas de blog, juste me le préciser en commentaire à la suite de cette discussion.

Date limite d'inscription : 14 juin 2013.

NB : les non-bloggeurs sont les bienvenus pour ce challenge, deux possibilités, je vous propose soit d'héberger vos chroniques sur mon blog, soit de les publier sur le blog de Livraddict et de me faire parvenir le lien vers votre article.

Bonus : pour celui ou celle qui aura le plus lu, une petite surprise sera offerte à la fin du challenge.

Voilà, j’espère ne rien avoir oublié, si vous avez des questions, des suggestions, n’hésitez pas !

J’espère que vous serez nombreux à me rejoindre pour ce challenge !

Edit : afin de suivre nos lectures et l'actu du challenge, j'ai créé une page facebook.

Pour ceux qui n'ont pas Facebook, c'est ici que ça se passe ...

Challenge "Où sont les hommes ? " A la recherche du prince charmant... (jusqu'au 14 juillet 2013)

♦ Murena tome 1 - La pourpre et l'or (BD) ♦
♦ Le Manoir des Sortilèges (roman historico-fantastique) ♦
♦ Le crépuscule des elfes (légende arthurienne) ♦
♦ Charly 9 (farce historique) ♦
♦ Murena, tome 2 - De sable et de sang (BD) ♦
♦ le colonel Fitzwilliam dans Georgiana Darcy's Diary (paralittérature austenienne) ♦
♦ Cotton Galimore dans Circuit mortel (policier) ♦
♦ le major William Dobbin dans La Foire aux vanités (satire sociale) ♦
♦ Llandon, le roi des hauts elfes dans La Nuit des elfes (légende arthurienne) ♦
♦ Du sang pour le pape (BD) - Borgia, tome 1 ♦
♦ Le pouvoir et l'inceste (BD) - Borgia, tome 2 ♦
♦ Les Flamme du Bûcher (BD) - Borgia, tome 3 ♦
♦ Tout est Vanité (BD) - Borgia, tome 4 ♦
♦ L'heure des elfes (légende arthurienne) ♦
♦ Silvère Mouret dans La Fortune des Rougon - Les Rougon-Macquart, tome 1 ♦
♦ Les Contes macabres ♦
♦ Dante dans Le Livre sans nom ♦
♦ Creb le Mog-Ur dans Le Clan de l'Ours des cavernes de Jean M. Auel - Les Enfants de la terre, tome 1 ♦
♦ L'Âne d'or ou les Métamorphoses d'Apulée ♦
♦ L'elfe sylvain Yfass dans L'Honneur des elfes sylvains (BD) - Elfes, tome 2 ♦
♦ Aux Etats-Unis d'Afrique d'Abdourahman A. Waberi ♦
♦ Gradiva, fantaisie pompéienne de Wilhelm Jensen ♦
♦ Garvan, le prince gaulois dans Les Derniers jours d'Herculanum de Richard Llewellyn ♦
♦ La Curée - Les Rougon-Macquart, tome 2 ♦
♦ Jondalar dans La Vallée des chevaux - Les Enfants de la terre, tome 2 ♦

♦ Le trône de fer (heroic-fantasy) ♦
♦ Samba Bugatti (BD) ♦
♦ La planète des singes (SF) ♦
♦ Au bonheur des dames (roman) ♦
♦ Le rouge et le noir  ♦
♦ Murena (BD) ♦
♦ Ivanhoé (roman d'aventures) ♦
♦ La prophétie de la dame du lac (roman) ♦
♦ L'énigme des Blancs-Manteaux (roman policier) ♦
♦ Les Tours de Bois-Maury (BD) ♦

mardi 23 octobre 2012

Le tombeau de Saqqarah de Pauline Gedge

Le tombeau de Saqqarah de Pauline Gedge

                        Le tombeau de Saqqarah de Pauline Gedge

Auteur > Pauline Gedge
Editeur > Stock
Collection > Livre de Poche
Genre > Fresque historique & conte magique
Date de parution > 1990, 1991 en France
Titre original > Scroll of Saqqara
Nombre de pages > 500
Traduction > de l'anglais par Claude Seban

auteur
(sources : Wikipedia)

Pauline Gedge

  

Née en 1945 en Nouvelle-Zélande, Pauline Gedge vit actuellement à Edgerton (Alberta).
La plupart de ses romans se déroulent dans l'Égypte ancienne. Dès son premier roman, La Dame du Nil, elle a connu un succès international.

Site officiel.

 

Le tombeau de Saqqarah de Pauline Gedge

Retrouver le « rouleau de Thot », un papyrus rédigé de la main même du dieu et qui confère le pouvoir sur  la mort et la résurrection, tel est le rêve du prince Kâemouaset, fils de Ramsès II, érudit, médecin et magicien. Inlassablement, il fouille la nécropole de Saqqarah, violant les sépultures et troublant le repos des momies. Mais on ne cherche pas impunément à se hisser au rang des dieux, et la vengeance de Thot sera terrible…
Fresque historique et conte magique, cette quête démesurée plonge le lecteur au coeur de la mystérieuse et fascinante Egypte des pharaons, où chacun, paysan du Nil, scribe ou roi, vit de plain-pied avec le sacré et le surnaturel.

 Le tombeau de Saqqarah de Pauline Gedge

"La fraîcheur de l'air frappa agréablement Kâemouaset."

Le tombeau de Saqqarah de Pauline Gedge

Le 4è fils de Ramsès est un prince érudit, respecté à travers toute l'Egypte pour ses connaissances, entouré d'une famille unie et heureuse, mais plein d'arrogance. Il cherche avec acharnement ce fameux rouleau de Thot, censé être écrit de la main même du dieu et donner la vie éternelle. Jusqu'ici, ses fouilles se sont révélées infructueuses. Sa dernière découverte est tout aussi décevante que les précédentes, à part un parchemin cousu à la main même d'une momie et qu'il ramène chez lui. Incapable de traduire ce parchemin, il lit à voix haute ce qui semble être des incantations sans en saisir le sens. A partir de là, un sentiment de malaise ne le quitte plus, les horoscopes qu'il établit pour sa famille deviennnent désastreux, et une femme aussi mystérieuse que fascinante apparaît, faisant naître chez lui une obsession et une passion violentes qui l'entraînent peu à peu vers la déchéance.
Ses enfants Hori et Sheritra vont tenter de dénouer l'intrigue et briser la malédiction qui semble s'être abattue sur leur famille. Mais n'est-il pas déjà trop tard ? Car la vérité qu'ils finissent par découvrir est aussi terrifiante qu'implacable...

Pauline Gedge réussit le tour de force de bâtir un thriller haletant où la magie et le surnaturel se mêlent sans aucune fausse note. Elle revisite un conte écrit pendant l'époque ptolémaïque sur Les tribulations magiques de Setni-Khaemouaset et de son fils Sa-Ousir et se le réappropie totalement.
Par contre, je ne suis pas sûre que ce livre plaise à tout le monde car l'auteure prend le temps de planter le décor et les personnages et certains lecteurs pourraient lui reprocher de faire traîner les choses en longueur. Personnellement, c'est justement cela que j'ai adoré : prendre le temps de m'immerger totalement dans la civilisation égyptienne. Les descriptions sont si précises et évocatrices que l'on a l'impression d'entendre l'étoffe de lin se froisser contre notre corps, de respirer le parfum des lotus et des encens, de sentir la brûlure du soleil égyptien sur notre peau... Le livre fourmille de détails sur le quotidien de ces anciens Egyptiens, nous faisant vivre à leur rythme nonchalant et sensuel.

J'ai eu un véritable coup de coeur pour ce livre et je prends plaisir à le relire régulièrement d'autant plus que la fin est magistrale et saisissante !

 

Note :

note : coup de coeur


Le tombeau de Saqqarah de Pauline Gedge

" Kasa attendit les ordres de son maître, très calme en apparence. Mais Kâemouaset devinait son appréhension. La formation de Noubnofret a décidément du bon, pensa-t-il. Il ne perdra pas son sang-froid.
"Avant toute chose, il faut que tu me rases de la tête aux pieds, dit-il. Pas un seul poil ne doit rester, Kasa. C'est important."
Il s'étendit sur le sol carrelé et, tandis que son serviteur maniait le rasoir d'une main sûre, il s'efforça de vider son esprit pour atteindre l'état de profonde concentration qui lui serait nécessaire. Silencieusement, il psalmodia les prières de purification, puis, lorsque Kasa eut accompli sa tâche, il ordonna :"A présent, lave-moi avec l'eau du Nil. Utilise une pièce de lin. Quand je serai propre, frotte de nouveau mes mains, mon torse et mes pieds. J'ouvrirai alors la bouche et tu en nettoieras aussi l'intérieur. Je te le répète encore une fois : tu ne dois pas parler."
Kasa obéit. La nuit enveloppait encore la demeure et rien ne laissait pressentir l'aube qui pourtant ne devait plus être loin.  (...) Kaemouaset sentit le contact du lin sur son pied et entonna machinalement la psalmodie appropriée : "Mes pieds sont lavés sur un rocher à côté du lac divin." Il ouvrit la bouche et Kasa lui effleura la langue, le palais et les dents de son morceau de tissu. "Les mots qui sortiront de ma bouche seront désormais purs, dit Kâemouaset lorsqu'il eut fini. Et maintenant, Kasa, remplis la cassolette d'encens et donne-la-moi."
Une fumée grise et odorante s'éleva bientôt dans la pièce et, en sentant cette odeur familière et rassurante, Kâemouaset se détendit. Je suis un prêtre, pensa-t-il. Quoi que j'aie pu faire, il m'est encore possible de me purifier et de me tenir parmi les dieux. "A présent, verse l'huile sur ma tête", ordonna-t-il. L'épais liquide coula lentement sur son crâne, atteignit la légère dépression du sternum et se répandit sur son corps. Les paroles rituelles lui venaient facilement maintenant et il parvenait à se concentrer sur le moment présent sans penser à ce qui allait se produire; "L'onguent", demanda-t-il. Kasa le lui présenta, et il s'en enduisit le front, la poitrine, l'estomac, les mains et les pieds. Vint ensuite le tour du natron dont il mit une pincée derrière ses oreilles et sur sa langue. "Enveloppe-moi dans la pièce de lin, Kasa", dit-il alors. Et, lorsqu'il fut drapé dans l'étoffe d'un blanc étincelant, Kâemouaset poussa un soupir. Il était entièrement purifié. Il ne craignait plus rien. "Ouvre le pot de peinture verte que j'ai posé sur le bureau, dit-il. Et trace au pinceau le symbole de Maât sur ma langue." Kasa obéit d'une main tremblante. "Je suis maintenant dans la chambre des deux Maât, les deux vérités de l'ordre cosmique et humain, récita silencieusement Kâemouaset. Je suis en équilibre."
Il était temps de commencer. Se tournant vers l'est, Kâemouaset se présenta aux dieux. "Je suis un Grand, psalmodia-t-il. Je suis une semence née d'un dieu. Je suis un grand magicien, fils d'un grand magicien. J'ai beaucoup de noms et de formes, et ma forme est en chaque dieu." Il poursuivit, sur le même ton monotone et hypnotique, conscient d'avoir attiré l'attention des dieux. Ils l'observaient avec prudence, avec curiosité, et il suffirait que la langue lui fourche ou qu'il oublie un mot pour qu'il perde tout pouvoir sur eux et qu'ils se détournent."

Le tombeau de Saqqarah de Pauline Gedge

 

Le tombeau de Saqqarah de Pauline Gedge

Ce billet est ma 2è participation au challenge "Mythologies du monde" créé par Myrtille

Challenge "Voyage dans l'Egypte antique" proposé par Soukee

Ma 1ère participation au challenge de Soukee -

Logo Livraddict

babelio

booknode

lundi 22 octobre 2012

La maîtresse de Rome de Kate Quinn - Rome, tome 1

La maîtresse de Rome de Kate Quinn

La maîtresse de Rome de Kate Quinn

Auteur > Kate Quinn
Editeur > France Loisirs
Genre > roman historique
Date de parution > 2010 aux USA, 2011 en France
Titre original > Mistress of Rome
Nombre de pages > 720
Traduction > de l'américain par Catherine Barret

auteur

 Kate Quinn
Fille d'un historien, née en Caroline du Sud, Kate Quinn a été bercée d'anecdotes sur Jules César ou Alexandre le Grand. C'est en voyant à sept ans la mini-série britannique Moi, Claude empereur  qu'elle décide de sa voie. Elle obtient à Boston son baccalauréat et sa maîtrise dans la filière classique. La Maîtresse de Rome, qu'elle écrit lors de sa première année universitaire, est son premier roman. Une préquelle, intitulée Daughters of Rome sort, puis une suite, Empress of the Seven Hills, vient d'etre publiée aux Etats-Unis.
Elle travaille actuellement sur son quatrième roman, situé dans l'Italie de la Renaissance.

La maîtresse de Rome de Kate Quinn

Jeune esclave juive soumise aux caprices de l'arrogante Lepida Pollia, sa maîtresse, Thea connaît pour la première fois le bonheur dans les bras du gladiateur Arius le Barbare, la nouvelle coqueluche de Rome. Mais leur idylle attise la jalousie de Lepida, qui s'emploie de son mieux à les séparer.
Cette dernière n'est pas le seul obstacle à se présenter sur la route des deux amants. Grâce à ses talents de musicienne, la belle Thea ne tarde pas àêtre remarquée d l'aristocratie romaine... et d'un dangereux admirateur : l'empereur Domitien, un homme brillant mais cruel qui en fait sa favorite. Devenue la femme la plus influente de Rome, Thea doit plus que jamais garder son amour pour Arius secret.

 La maîtresse de Rome de Kate Quinn

"D'un coup de couteau résolu, je m'ouvris le poignet et regardai avec intérêt le sang jaillir de la veine."

La maîtresse de Rome de Kate Quinn

 Alléchée par les nombreux commentaires élogieux que j'avais lus sur divers blogs, je me suis décidée à acheter le bouquin. Effectivement, j'ai complètement accroché aux 300 premières pages qui sont véritablement passionnantes car Kate Quinn a su donner vie à des personnages attachants ou agaçants.
Arius le Barbare, le gladiateur qui lutte contre ses instincts de tueur pour retrouver sa part d'humanité; Thea, l'esclave malmenée par la vie et qui cache une grande force de caractère; Lepida Pollia, la garce vénéneuse et manipulatrice qui plie tout à sa volonté; et tant d'autres personnages...

Et puis... et puis, j'ai commencé à trouver le temps long... et puis...  je suis, pour mon plus grand malheur, arrivée à la scène de la première tentative d'assassinat, et ô malheur, je ne l'ai pas du tout trouvée crédible; pire, je l'ai trouvée ridicule... Mais bon, je me suis dit qu'un faux pas était pardonnable vu la qualité du début... Alors j'ai continué ma lecture avec le courage d'un gladiateur à son premier combat ! Hélas, trois fois hélas, les scènes peu crédibles ont continué à se succéder me sortant complètement du roman !

Par Apollon et ses Muses, comment est-ce possible qu'un empereur aussi paranoïaque que Domitien, qui n'hésite pas à envoyer à la mort des sénateurs sur un simple soupçon (et c'est ainsi que le décrit l'auteure!) , laisse la vie sauve à un ESCLAVE qui tente de l'assassiner ?
Comment est-ce possible que ce même empereur paranoïaque, averti par son astronome de la date de sa mort, et se claquemurant le jour dit dans sa chambre entouré de sa garde , autorise un entretien avec son ancienne maîtresse dont il garde le fils captif et qui aurait toutes les raisons de vouloir l'assassiner - d'ailleurs, elle trempe dans le complot visant à le tuer ?
Comment est-ce possible que deux esclaves, même auréolés de la gloire qui est la leur, puissent parler sur un pied d'égalité et avec insolence avec les plus grands du royaume, l'un allant même jusqu'à traiter l'empereur devant son peuple de "putain flavienne sanguinaire" sans être immédiatemment exécuté ? Je vous épargne d'ailleurs la scène qui suit, totalement ubuesque !

Ces scènes, même incohérentes, auraient peut-être pu passer avec un peu plus de subtilité et d'habileté, mais apparemment, l'auteur a complètement craqué dans la 2è partie de son roman !

Je ne vous parlerai pas non plus des retrouvailles entre les deux amants maudits que l'on voit venir depuis 100 pages et qui sont exactement telles que l'on s'était imaginées...

Concernant les scènes de combat dans l'arène, elles sont très bien écrites et captivantes, même si on a l'impression que l'auteure s'est complètement inspirée de la série Spartacus: le sang des gladiateurs tant elles leur ressemblent !

Enfin bref, ne nous acharnons pas davantage, la déception est à la hauteur de l'enthousiasme du début. Car oui, domine un grand sentiment de gâchis ! Le début était tellement prometteur et les personnages tellement intéressants...
Finalement, si je ne devais garder qu'une chose, ce seraient les scènes où la garce Lepida tisse sa toile vénéneuse autour de sa proie ainsi que les pages décrivant la lutte désespérée d'Arius pour brider ses instincts de tueur, pages qui sont les plus touchantes du livre...

 

Note :

La maîtresse de Rome de Kate Quinn

 Mes autres avis sur la saga : tome 2

La maîtresse de Rome de Kate Quinn

 "Le seul élément discordant dans cette compagnie raffinée était la présence des gladiateurs, avec leurs corps musculeux et leurs cicatrices, leurs vêtements de laine brune au milieu de la soie, leurs accents vulgaires.Des vautours parmi les paons. Et les paons aimaient cela. Demain, ces hommes de pouvoir prendraient des airs dégoûtés à la vue des gladiateurs; mais ce soir, ils étaient d'humeur expansive et leur tapaient sur l'épaule de leurs mains baguées. Demain, ces patriciennes élégantes se draperaient dans leurs tuniques pour éviter de toucher les lutteurs qu'elles rencontreraient dans les rues; ce soir, elles les flatteraient et, pourquoi pas, leur feraient les yeux doux. Après tout, ils ne verraient peut-être pas le prochain soir.
Arius et Bellérophon siégeaient sur le lit d'honneur, là où chacun pouvait les voir. Lorsqu'on les avaiet présentés l'un à l'autre, Bellérophon avait dit :"Ah oui, le Barbare"et tendu une main manucurée, qu'Arius avait regardée fixement jusqu'à ce qu'il la retire. (...) Côte à côte sur leur lit de repas, les deux hommes continuaient de s'ignorer superbement.
Personne n'aurait pu s'empêcher de les comparer. Bellérophon souriant et plaisantant, Arius maussade et mal à l'aise. Bellérophon picorant avec désinvolture dans chaque plat, Arius avalant sans distinction tout ce qu'on mettait devant lui. Bellérophon allongé sur les coussins de soie comme s'il y était né, Arius assis tout droit comme une statue. Le civilisé et le barbare."

 

La maîtresse de Rome de Kate Quinn

La maîtresse de Rome de Kate Quinn

Ce billet est ma 2è participation au défi "Au coeur de la Rome antique" proposé par Soukee.

 

 

Logo Livraddict

babelio

booknode

dimanche 21 octobre 2012

Challenge Légende arthurienne proposé par Aethelthryth

Encore un challenge qui m'intéresse... d'autant que je possède déjà plusieurs livres dans ma bibliothèque qui pourront faire l'affaire...
Place aux règles :
Challenge Légende arthurienne
Organisé par : Auudrey
 Le but : lire un certain nombre de livres (voir les catégories ci dessous) sur la légende du roi Arthur, en faire des chroniques sur son blog en insérant le logo (ci dessus !) et donner le lien du billet, pour que je (pas moi, l'organisatrice !^^) tienne la liste à jour.
 
Pour cela, vous aurez jusqu'au 31 décembre 2012. 
(le challenge sera relancé en janvier 2013 pour les retardataires)
Voici donc les catégories :
 
Niveau Roi Arthur : Lire 12 livres ou plus. 
Niveau Lancelot : Lire 8 livres. 
Niveau Merlin : Lire 5 livres. 
Niveau Dame du lac : Lire 3 livres. 
Niveau Yvain : Lire 1 livre.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
 
Challenge Légende arthurienne proposé par Audrey
 
Dans cette seconde édition, il n'y a plus de limite de temps, vous choisissez un nombre de livres à lire (voir les catégories ci dessous !) mais vous prenez le temps que vous voulez, vous pouvez les lire d'ici un mois ou d'ici 50 ans, peu importe, vous gérez ça comme vous voulez !
 
Deuxième modif' en ce qui concerne les BD / Manga, avant ils n'étaient pas comptabilisés et considérés comme "bonus", aujourd'hui je vous laisse le choix, vous les comptez si vous le voulez, précisez moi juste si c'est le cas quand vous me donnez le lien d'une chronique pour que je ne me mélange pas les crayons !
 
Enfin, les catégories ont changé aussi, il y en a plus et c'est un peu plus "corsé" !
 
Niveau Roi Arthur : Lire 100 livres.
Niveau Merlin : Lire 90 livres.  
 Niveau Dame du Lac : Lire 80 livres.  
Niveau Perceval : Lire 70 livres. 
Niveau Morgane : Lire 60 livres. 
Niveau Mordred : Lire 50 livres.
Niveau Gauvain : Lire 40 livres. 
Niveau Galahad : Lire 22 livres.
Niveau Lancelot : Lire 15 livres. 
Niveau Bohort : Lire 10 livres.
Niveau Guenièvre : Lire 5 livres. 
Niveau Yvain : Lire 3 livres.
 
Voila pour les quelques changements, le reste ne bouge pas, pour ceux qui ont un peu oublié, je vous rappelle vite fait les règles : vous vous inscrivez ici même, vous choisissez la catégorie que vous voulez (mais vous pourrez toujours en changer en cours de route, que ce soit pour passer d'un niveau Morgane à Perceval, ou inversement par exemple !) vous faites un billet de présentation sur votre blog, une chronique sur chaque livre lu en y mettant le logo (celui du dessus ou l'un des deux du dessous) et vous passez ici, sur Livraddict ou sur Facebook (même si je préfère que vous passiez ici au moins je suis sure de ne pas vous louper !) me donner le lien du billet pour que je l'ajoute à la liste !
 
Vous pouvez aussi publier des billets sur des films, des séries, des expo ou n'importe quoi d'autre consacré à la légende, si vous en avez le temps et l'envie, aucune obligation la dessus !
 
Et si vous avez besoin d'idées lecture, vous avez donc la liste des "anciennes" lectures des participants de la première édition sur cet article, vous avez aussi ce topic sur Livraddict, ou encore une page Wikipédia ! Et encore, il n'y a pas tous les livres qui existent sur le sujet, il y a donc de quoi faire !
J'ai chois le niveau Dame du Lac (14/80) :
Le Crépuscule des elfes - La Trilogie des elfes, tome 1 de Fetjaine ♦
La Nuit des elfes - La Trilogie des elfes, tome 2 de Fetjaine ♦
L'heure des elfes - La Trilogie des elfes, tome3 de Fetjaine ♦
Taliesin - Cycle de Pendragon, tome 1 de Lawhead ♦
Le Prince du Graal, tome 1 de McKenzie ♦
♦ Le Corbeau des batailles de Jean-Pierre Pécau & Igor Kordey & Leonard O'Grady - Keltos (BD), tome 1 ♦
♦ La Grande Quête de Jean-Pierre Pécau & Igor Kordey & Leonard O'Grady - Keltos (BD), tome 2 ♦
♦ Le Roi transparent de Rosa Montero ♦
♦ Merlin de Lawhead - Cycle de Pendragon, tome 2  ♦
Les Dames du lac, tome 1 de Marion Zimmer Bradley ♦
♦ Les sortilèges du désir de Nancy McKenzie - Le Prince du Graal, tome 2 ♦
L'Enchanteur de Barjavel ♦
Mordred de Justine Niogret ♦
De Brocéliande en Avalon de Lucie Chenu (Collectif) ♦

Ben-Hur (1959) de William Wyler

Ben-Hur (1959)

 

Ben-Hur (1959)

Judas Ben-Hur, prince de Judée, retrouve son ami d'enfance Messala, venu prendre la tête de la garnison de Jérusalem. Mais leur amitié ne peut résister à leurs caractères différents. Alors qu'une pierre tombe du balcon de la maison familiale de Ben-Hur, manquant de tuer le gouverneur qui paradait plus bas, Messala trahit son ami qu'il sait innocent en l'envoyant aux galères et en jetant en prison sa mère et sa soeur. Ben-Hur jure alors de reconquérir sa liberté et prépare sa vengeance.

 

Ben-Hur (1959)

 Le générique donne tout le suite le ton : on aperçoit la fresque intitulée La Création d'Adam peinte par Michel-Ange, et plus particulièrement les deux index tendus l'un vers l'autre et dont la caméra se rapproche progressivement, et l'on se dit que l'on va s'en prendre plein les yeux !
Et effectivement, tout, dans ce péplum, est dans la démesure : démesure du budget, démesure des décors, démesure des costumes, démesure de la durée, démesure des dialogues... Ce n'est pas pour rien que Ben-Hur est considéré comme un monument du cinéma et qu'il a été le film le plus primé aux oscars !
Même si, parfois, les dialogues sont un peu trop présents et ralentissent l'action, on est transporté par le souffle épique du film : mention spéciale aux deux scènes d'anthologie, celle de la bataille navale, et celle de la course de char qui dure plus de vingt minutes, et qui sont aussi bluffantes que captivantes !

Ben-Hur (1959)


Seul bémol du film : comme le sous-titre l'indique, il s'agit d'un Conte du Christ, donc, on a parfois l'impression d'assister à un cours de catéchisme, alors que l'histoire aurait gagné en intensité en étant recentrée sur la rivalité entre Ben-Hur et Messala. Ce qui, accessoirement, nous aurait permis de voir davantage Messala...^^
D'ailleurs en parlant d'eux, je me souviens que lorque j'avais vu pour la 1ère fois ce film à douze ans, leur scène de retrouvailles m'avait interloquée sans que je sache pourquoi. Je sentais que quelque chose m'échappait ! Et j'ai compris quelques années plus tard en voyant à la télévision un documentaire sur la représentation de l'homosexualité au cinéma :  Gore Vidal, l'un des scénaristes, y expliquait que la haine de Messala à l'encontre de Ben-Hur ne pouvait être motivée que par le rejet amoureux de ce dernier; d'ailleurs il fut demandé à Stephen Boyd, l'acteur qui jouait Messala, de jouer cette scène comme si lui et Ben Hur avaient été amants, sans que Charlton Heston soit mis dans la confidence ! Cette explication donne tout le sel aux revisionnages suivants car on s'aperçoit effectivement que les regards que Messala jettent à Ben-Hur sont des regards affamés de désir...

Ben-Hur (1959)

Autre précision : le jeu des acteurs pourrait surprendre les jeunes spectateurs car il est assez appuyé et démonstratif; mais c'est ainsi que l'on jouait (d'après les souvenirs que je garde des autres films de l'époque) dans les années 50.

Pour conclure, il faut avoir vu Ben-Hur au moins une fois dans sa vie, car c'est un péplum plutôt fascinant, dont les décors grandioses et les scènes de bravoure sont à couper le souffle ! On ne peut rester insensible à la destinée cruelle de Ben-Hur qui ne survit aux galères que soutenu par son désir de vengeance !

Pour information, ce film est un remake du Ben-Hur muet de 1925.
Un autre remake a été réalisé en 2010 sous forme de téléfilm, avec Joseph Morgan dans le rôle de Ben-Hur.

 

Note :

note : 4 sur 5

Ben-Hur (1959)

Réalisateur > William Wyler
Scénariste > Karl Tunberg, Christophe Fry et Gore Vidal
(d'après le roman Ben-Hur: A Tale of the Christ de Lewis Wallace)
Musique > Miklos Rozsa
Photographie > Robert L. Surtees
Montage > Ralph E. Winters & John D. Dunning
Décors > Hugh Hunt
Costumes > Elisabeth Haffenden
Production > Metro-Goldwyn-Mayer
Genre > Péplum
Sortie > 1959 aux USA, 1960 en France
Durée > 214 minutes
Pays d'origine > Etats-Unis


Acteurs principaux :
Charlton Heston > Juda Ben Hur
Stephen Boyd > Messala
Hugh Griffith > le Cheik Ilderim
Jack Hawkins > Quintus Arrius
Cathy O'Donnell > Tirzah
Sam Jaffe > Simonides
Haya Harareet > Esther
Martha Scott > Miriam

 

Ben-Hur (1959)

 

Ben-Hur (1959)

Oscar 1960 :
Meilleur film > Sam Zimbalist, producteur
Meilleur acteur > Charlton Heston
Meilleur acteur dans un second rôle > Hugh Griffith
Meilleur réalisateur > William Wyler
Meilleure direction artistique > William A. Horning, Edward C. Carfagno & Hugh Hunt
Meilleure photographie (couleur) > Robert Surtees
Meilleure création de costumes > Elizabeth Haffenden
Meilleurs effets visuels > Milo B. Lory (audios), A. Arnold Gillespie & Robert MacDonald (visuels)
Meilleur montage > John D. Dunning & Ralph E. Winters
Meilleure musique de film > Miklós Rózsa
Meilleur mixage de son > Franklin Milton


Golden Globes 1960 :
Meilleur film dramatique
Meilleur réalisateur >William Wyler
Meilleur acteur dans un second rôle > Stephen Boyd
Prix spécial pour Andrew Marton en tant que réalisateur de la course de char


British Academy Film Award 1960:
Meilleur film

 

Ben-Hur (1959)

Ben-Hur (1959)

Ce billet rentre dans le cadre du Défi "Au coeur de la Rome antique" organisé par Soukee.

jeudi 18 octobre 2012

Challenge "Mythologies du monde " proposé par Myrtille

 Et oui, un nouveau défi, mais qui est finalement lié à celui du dessus, n'est-il pas ? 

En plus, il me permettra sûrement de découvrir des mythologies que je ne connais pas car je dois bien l'avouer : pour l'instant, mon intérêt s'était cantonné aux mythologies gréco-romaines et égyptiennes, voire celtiques !

Il est proposé par Myrtille et en voici les principes :

Challenge "Mythologies du monde " (durée illimitée)

L'objectif ? Lire un maximum d'ouvrages en rapport avec les mythes, les légendes, les contes du monde entier, de l'Antiquité à nos jours, ainsi que les réécritures de mythes célèbres ou l'utilisation de personnages de légende dans des oeuvres contemporaines (Harry PotterCycle des Dieux de Bernard Werber...) ou même les oeuvres qui ne font qu'allusion à la mythologie. Tous les genres sont les bienvenus... Romans pour la jeunesse, bandes dessinées, romans de science-fiction ou encore documentaires, et tout ce que vous pourrez me suggérer...

Durée illimitée, ce qui permet une certaine souplesse dans ses choix de lecture et moins de « stress » si l'on a du mal à tenir ses engagements... Vous pouvez vous inscrire maintenant et publier un billet dans six mois ou encore créer un lien vers une lecture récente...

 

Challenge "Mythologies du monde " proposé par Myrtille

 

Challenge "Mythologies du monde " proposé par Myrtille

35/∞

♦ Kafka sur le rivage  (conte philosophique) ♦
♦ Le tombeau de Saqqarah (conte magique) ♦
♦ Frankenstein (mythe de Prométhée revisité) ♦
♦ Le Crépuscule des elfes - La Trilogie des elfes, tome 1 (légende arthurienne revisitée) ♦
♦ La Nuit des elfes - La Trilogie des elfes, tome 2 (légende arthurienne revisitée) ♦
♦ L'heure des elfes - La Trilogie des elfes, tome 3 (légende arthurienne revisitée) ♦
♦ Le Clan de l'Ours des cavernes - Les Enfants de la terre, tome 1 (relation aux mondes des esprits et rituels sacrés de la Préhistoire réinventés) ♦
♦ L'Âne d'or ou Les Métamorphoses d'Apulée (mythe de Cupidon et Psyché) ♦
♦ La Curée - Les Rougon-Macquart, tome 2 (mythe de Phèdre revisité) ♦
♦ La Vallée des chevaux - Les Enfants de la terre, tome 2 (relation aux mondes des esprits et rituels sacrés de la Préhistoire réinventés) ♦
♦ Taliesin - Cycle de Pendragon, tome 1 (légende arthurienne revisitée) ♦
♦ La morte amoureuse (mythe du vampire) ♦
♦ Le Prince du Graal, tome 1 (légende arthurienne revisitée) ♦
♦ Le Vampire (à l'origine du mythe du vampire moderne) ♦
♦ Les Chasseurs de mammouths  - Les Enfants de la terre, tome 3 ♦
♦ Le Grand Voyage - Les Enfants de la Terre, tome 4 ♦
♦ L'Iliade d'Homère ♦
♦ Les Larmes de Freyja de Pierre Efratas (mythologie nordique) ♦
♦ L'Odyssée d'Homère ♦
♦ Les Refuges de pierre - Les Enfants de la terre, tome 5 ♦
♦ Carmilla de Sheridan Le Fanu ♦
♦ Ma mère la terre, mon père le ciel - La trilogie des Sculpteurs d'ivoire, tome 1 ♦
 Ma soeur la lune de Sue Harrison - La trilogie des Sculpteurs d'ivoire, tome 2 
♦ Mon frère le vent de Sue Harrison - La trilogie des Sculpteurs d'ivoire, tome 3 ♦
♦ Sinouhé l'Egyptien de Mika Waltari ♦
♦ Le Corbeau des batailles de Jean-Pierre Pécau & Igor Kordey & Leonard O'Grady - Keltos (BD), tome 1 ♦
♦ La Grande Quête de Jean-Pierre Pécau & Igor Kordey & Leonard O'Grady - Keltos (BD), tome 2 ♦
♦ Vigdis la farouche de Sigrid Undset  (inspirée des sagas islandaises) ♦
♦ Le Roi transparent de Rosa Montero ♦
♦ Les Métamorphoses d'Ovide ♦
♦ Le Lapin Blanc de Céline Mancellon - Alice Royale, tome 1 ♦
♦ L'homme qui savait la langue des serpents d'Andrus Kivirähk ♦
♦ Le Seigneur de l'Arc d'Argent de David Gemmel - Troie, tome 1 ♦
♦ Merlin de Lawhead - Cycle de Pendragon, tome 2 ♦
♦ Les Vikings de Novgorod de Marina Dédéyan ♦

 

à venir...

♦ L'épopée de Gilgamesh ♦
♦ La guerre de Troie n'aura pas lieu ♦
♦ L'énéide ♦
♦ La trahison des dieux ♦
♦ L'enfant maudit - Le Lion de Macédoine I ♦